Chiens

Quel race de chien prendre pour être maitre chien ?

Parmi le règne animal, le chien est reconnu comme le meilleur ami de l’homme. En effet, c’est l’animal qui parvient à développer une relation particulière avec ses propriétaires. Vous souhaitez devenir maître d’un chien ? Nous vous présentons les races qui peuvent être dressées facilement.

Qu’est-ce qu’un maître-chien ?

Un maître-chien travaille avec des chiens spécialement entraînés. Ces chiens sont par exemple dressés pour détecter des drogues ou des explosifs, ou pour inspirer la peur aux gens. La plupart des maîtres-chiens travaillent donc pour la police, les douanes, l’armée ou des entreprises de sécurité. Les tâches du maître-chien diffèrent selon le poste et l’organisation. Mais le plus important est toujours que le maître-chien forme une bonne équipe avec le chien d’assistance.

Lire également : Les jouets incontournables pour amuser votre chien et le maintenir en forme

Un maître-chien est capable de contrôler un chien, et pas seulement de diriger le comportement du chien. Il est important que le maître-chien puisse compter sur le chien et vice-versa. Pour former une bonne équipe, il doit y avoir un déclic entre le chien et le maître-chien. C’est pourquoi les maîtres-chiens sont souvent liés au même chien pendant une longue période. En général, vous devez vous entraîner avec votre chien plusieurs fois par semaine.

Les meilleures races de chiens d’assistance

Nous distinguons principalement trois races de chiens pour l’assistance. Il s’agit de :

A lire en complément : Quel chien est le plus calme ?

Le Labrador Retriever

Le Labrador Retriever est un chien robuste et large. Le pelage du chien est court et fermé. Cette race existe en 3 variantes de couleur : noir, jaune et brun chocolat. Ce chien a des oreilles tombantes. Le Labrador Retriever est intelligent et a un caractère amical, stable et tourné vers les gens. Il est également vif et désireux de travailler et aime sortir avec son patron. Ce chien s’adapte facilement et est très sensible à la nourriture. Cela signifie qu’il pense que la nourriture est très importante. La plupart des labradors feront tout leur possible pour afficher le comportement souhaité afin de gagner une croquette de récompense.

Le Golden Retriever

Le Golden Retriever a un long poil avec un épais sous-poil de laine. La couleur varie du doré à la crème. Beaucoup de gens trouvent que ce pelage est beau à regarder. Cependant, ce pelage est plus laborieux que celui d’un labrador ou d’un berger allemand. Le golden retriever a des oreilles tombantes. Il est un chien obéissant et désireux de travailler. Il a un caractère calme et facile à vivre et est très adaptable. En outre, le golden retriever est débrouillard et orienté vers les gens.

Le berger allemand

Le berger allemand est un chien musclé de taille moyenne. La couleur de son pelage peut varier du noir au loup gris en passant par le foncé avec des reflets jaunes. Le pelage du berger allemand peut être à poil long, mais aussi à poil dur ou à poil long. Un pelage à poils longs a un poil extérieur raide et ferme et un sous-poil laineux plus dense. Les oreilles du berger allemand sont dressées. Le berger allemand est généralement sûr de lui et très égocentrique. Cette race est très facile à dresser et désireuse de travailler. Les bergers allemands sont : également alertes, car ils ont été élevés pour garder les moutons.

Les critères à prendre en compte pour choisir son chien d’assistance

Choisir un chien d’assistance approprié est une tâche importante et complexe. Il y a certains facteurs à prendre en compte pour choisir le bon chien d’assistance, notamment la race, l’âge, les antécédents médicaux et les besoins de votre travail ou activité.

Le premier critère important lors du choix d’un chien d’assistance est sa race. Les chiens de différentes races ont des traits comportementaux différents qui conviennent mieux à certains types de travaux qu’à d’autres. Par exemple, si vous cherchez un compagnon fidèle qui peut aider dans votre vie quotidienne comme réconfort émotionnel après une journée stressante au bureau ou aider avec des tâches ménagères légères telles que ramasser des objets sur le sol ou faire la lessive, alors il serait préférable de choisir un Labrador Retriever ou un Golden Retriever.

En revanche, si vous avez besoin d’un chien capable de protéger et surveiller vos locaux professionnels durant vos absences prolongées en veillant sur leurs biens matériels et immatériels (ex : garder les bureaux vides pendant les heures non travaillées), il serait préférable de choisir plutôt un berger allemand ayant des compétences exceptionnelles en tant qu’animal protecteur.

Un autre aspect important est l’âge du chien choisi. Pour être efficace comme animal assistant, il doit être formé dès son plus jeune âge afin qu’il puisse apprendre rapidement et s’imprégner facilement aux nouvelles habitudes acquises auprès de son futur maître/chaperon/associé.

Les antécédents médicaux du chien sont aussi un critère à ne pas négliger. Un examen de santé complet est primordial pour s’assurer que le chien est en bonne santé et qu’il n’a aucun problème de santé avant d’être formé et de commencer son travail.

Les besoins de votre travail ou activité doivent être pris en compte lors du choix d’un chien d’assistance. Les chiens bien entraînés peuvent facilement s’adapter aux tâches demandées, mais ils auront besoin d’une formation appropriée pour cela. Il faut prendre en compte le temps que vous êtes capable de consacrer au dressage et à l’exercice régulier ainsi qu’à la disponibilité dont vous disposez pour interagir avec lui dans votre vie quotidienne.

Il faut peser tous ces différents éléments avant de choisir la race idéale qui correspondra parfaitement à vos attentes professionnelles ou personnelles tout en sachant quel rôle il devra jouer dans votre relation future avec ce compagnon fidèle.

Comment dresser son chien pour devenir un maître-chien efficace

Dresser un chien d’assistance pour devenir un maître-chien efficace peut prendre du temps, de l’énergie et une grande patience. Avec une formation appropriée et régulière, votre chien deviendra rapidement compétent dans son travail.

La première étape importante est d’habituer le chien à votre présence en permanence. Ce processus appelé ‘imprégnation‘ doit être réalisé dès les premiers jours qui suivent sa naissance afin que le chiot puisse s’imprégner correctement des différentes odeurs qu’il rencontre chez lui mais aussi dans son environnement extérieur ; il doit aussi reconnaître la voix de celui qui sera plus tard son maître/chaperon/associé ainsi que celles des autres personnes ou chiens qu’il croisera souvent.

Le dressage commence par l’apprentissage des commandements de base tels que ‘assis’, ‘couché’, ‘pas bouger’. Ces ordres doivent être enseignés progressivement au fil du temps pour éviter toute confusion. Lorsque le chien répond correctement à ces commandements simples, vous pouvez passer aux exercices plus avancés comme apprendre à chercher et retrouver une personne disparue ou encore détecter certaines substances illégales telles que la drogue ou les explosifs.

Un élément clé lors du dressage est la récompense positive. Le renforcement positif est utilisé pour encourager le comportement souhaitable chez votre animal tandis que les punitions sont strictement interdites car elles peuvent causer des traumatismes psychologiques sur ce dernier.

Il faut garder en tête que chaque chien a des capacités et des aptitudes différentes. Il faut s’adapter aux besoins spécifiques de votre animal pour lui offrir un entraînement sur mesure. Les chiens d’assistance ont besoin d’un programme régulier qui leur permettra de rester en bonne condition physique et mentale tout au long de l’année.

En somme, dresser un chien d’assistance pour en faire un maître-chien efficace demande du temps, une grande patience ainsi qu’une formation appropriée avec une progression graduelle dans les exercices à réaliser. Le renforcement positif est aussi essentiel pour encourager le bon comportement chez votre animal tandis que les punitions sont strictement interdites car elles peuvent causer des traumatismes psychologiques sur ce dernier.

Soyez patient, persévérant et attentif aux besoins de votre chien afin qu’il puisse être prêt à relever tous les défis associés à son rôle futur d’animal assistant.

Article similaire